LE MIROIR AUX ALOUETTES

Timeline 7_00106634.jpg

... Il est trop tard. 

Elles ont ouvert la petite boîte et croqué tous les bonbons. 

Plus question de revenir en arrière ! 

 

Emportées dans la tourmente, les Alouettes vacillent, virevoltent, s'emmêlent, ne savent plus où donner de la tête. 

 

Sous le regard malicieux du miroir, elles se découvrent mille facettes et, 

tiraillées entre rêve et cauchemar, s’accrochent en vain l’une à l'autre. 

 

Mais au fond d'elles mêmes, brûle le désir, 

le désir farouche de s'envoler vers d'autres inconnus…

Chorégraphie et dramaturgie:

Chloé Beillevaire

Interprètes:

Katell Boisneau & Chloé Beillevaire

Scénographie, décor et accessoires:

Florence Carron

avec la participation de Roxys Mafdet

Création musicale:

Matthieu Tomi

 

Technique son et lumière:

Victor Arnaud

Textes

Marianne Gavino Casanova

Images et photographies

Basile Maffone

CALENDRIER

PÉRIODES DE CRÉATION 

Le Non-Lieu (Marseille)

29 Novembre au 5 Décembre 2021

13 au 16 Décembre 2021

Theater Bremen (Allemagne)

21 au 25 Février 2022

 

Pôle 164 (Marseille)

9 au 13 Mai 2022

 

Le Non-Lieu (Marseille)

23 au 27 Mai 2022

8 au 13 Aout 2022

 

Pôle 164 (Marseille)

9 au 13 Mai 2022

28 Novembre au 2 Décembre 2022

SORTIES DE RÉSIDENCE 

 

Le Non-Lieu - Marseille (Tout public - 50 min)

3 et 4 Juin 2022

 

DO the festival - Gdansk Pologne (Extrait - 15 min) 

25 Aout 2022 

 

Processus en partage au Pôle 164 (Version jeune public - 30 min)

7 et 8 Décembre 2022

https://www.pole164.com

ARTICLE suite à la sortie de résidence du 3 Juin 2022

Ce spectacle féerique réussit à marier habilement humour et poésie dans une grâce à la fois native et touchante. 

 

Sur scène , l’enlacement onirique des deux danseuses s’accomplit au fil des tableaux en une danse frénétique mais maîtrisée aussi vivante que détachée.

 

Les corps se frottent, s’éloignent, se parlent et chuchotent aussi.

Le souffle de vie est puissant, saccadé et il emplit gracieusement l’espace dans une forme de danse rédemptrice qui comme un murmure réussit à nous envoûter.

 

La mise en scène de Chloé Beillevaire est soignée et précise .

Un vent de renouveau souffle à travers cette écriture scénique originale et décalée.

 

La performance des danseuses coupe littéralement le souffle.

Le public est alors transporté par une gestuelle déliée avec l’étrange fond sonore qui l’accompagne.

Le décor, où se juxtaposent des panneaux amovibles,  transfigure le plateau et galvanise les artistes par sa simplicité radieuse.

Les  scènes s’enchaînent avec une harmonie naturelle où la poésie prend toujours une place prépondérante.

Les deux danseuses effeuillent alors devant le public des découpages incandescents de courtes phrases tour à tour humoristiques ou sentencieuses éclairées à la lumière bleue.

 

Ce miroir aux alouettes est un kaléidoscope de sensations harmonieuses, une invitation perpétuelle au voyage onirique qui va vous surprendre et vous retenir tout à la fois.

 

Jean - Manuel Bertrand

Le mirroir.jpg